aromatherapy-style.fr
Image default
Maladies

Le masque : un accessoire incontournable pour limiter la prolifération du COVID-19

Depuis l’apparition de la pandémie du Coronavirus, tous les pays se sont mobilisés pour trouver un vaccin. Depuis maintenant plusieurs mois, ce virus dangereux tue des gens sans exception, quels que soient leur âge et leur nationalité. Le meilleur moyen de se protéger du virus est de rester chez soi. Toutefois, si l’on est contraint de se déplacer, le port d’un masque est de mise, qu’il soit médical ou fait maison.

Comment bien porter son masque pour limiter la prolifération du COVID-19 ?

Le port de masque fait partie des mesures de protection prises par l’OMS pour empêcher la propagation du virus. Il s’agit aussi d’une protection justifiée pour les malades du coronavirus. Cependant, certaines personnes portent leur masque incorrectement. Par exemple, elles le mettent sur leur menton ou sur le front. D’autres l’enlèvent même quand elles éternuent. Autant dire que, dans ce cas, le port de ce produit est totalement inutile, voire contre-productif. Pour le porter correctement, il faudra tenir compte de certaines consignes.

Tout d’abord, il est préconisé de se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou avec de l’eau et du savon. Ensuite, on l’applique de façon à recouvrir le nez et la bouche. Il faut veiller à ce qu’il soit ajusté au mieux sur le visage. S’il est trop serré ou bâille trop, il sera, en effet, inefficace et mettra la personne mal à l’aise. Il est d’ailleurs déconseillé de l’enlever quand on parle au téléphone ou quand on éternue ou tousse. Dès lors qu’on touche le masque, potentiellement contaminé par les gouttelettes de respiration, il va falloir se laver immédiatement les mains.

Quel est le modèle le plus efficace pour se protéger contre cette maladie virale ?

Il existe surtout des modèles de masques lavables et jetables. Le masque réutilisable est celui que l’on peut laver après chaque usage. Il garantit un confort optimal à l’utilisateur tout au long de la journée. Il est généralement stérilisé au moyen d’un traitement à l’ozone avant d’être emballé. Il est préconisé de le changer toutes les 3 à 4 heures. Le masque chirurgical, quant à lui, favorise une meilleure protection coronavirus. Il est principalement destiné à éviter la projection de gouttelettes de salive ou de sécrétions des voies aériennes supérieures, lors de l’expiration de celui qui le met. Son usage est particulièrement indiqué pour le personnel médical (les infirmiers, les médecins, etc. ).

Il est efficace pour protéger tout patient et éviter la contamination du matériel stérile. Il peut aussi être utilisé par un patient contagieux. Concrètement, il le protégera de son environnement et de son entourage. Les familles et les visiteurs en contact avec toute personne contaminée doivent obligatoirement en porter. Un tel masque intègre généralement une couche anti-splash, qui permet de protéger l’utilisateur contre tout risque de projection de liquides biologiques. Il peut aussi être équipé d’une visière permettant de protéger les yeux. Pour dénicher des modèles de qualité et respectueux des normes sanitaires, il est recommandé de se référer à une boutique spécialisée dans la vente de produits contre le COVID-19.

A lire aussi

Symptômes crise cardiaque : quand faut-il s’alarmer ?

Tamby

Réduire les risques des Troubles Musculo-Squelettiques en adoptant les bonnes gestes

Tamby

Définition d’un lumbago

administrateur

Coronavirus : les besoins de Wuhan en matériel médical

administrateur

Découvrir le Candida Albicans, responsable de la candidose

administrateur

Qu’est ce que la maladie de Huntington ?

honorine