Image default
Vie Pratique

Test de paternité : comment ça marche ?

Les tests de paternité sont encore un sujet très controversé en France. Pourtant, ils sont déjà très courants à l’étranger. Mais alors comment ça marche ? Que dit la loi à propos de ces tests ? Et surtout, peut-on se fier aux résultats obtenus ? Ces tests soulèvent en effet de nombreuses questions pour les personnes concernées.

En quoi consiste un test de paternité ?

Tout d’abord, un test de paternité est un examen médical qui permet de confirmer ou de réfuter le lien de parenté entre un enfant et son présumé père. Pour cela, on procède à une comparaison d’un échantillon de leur ADN. Les résultats sont positifs lorsque la probabilité est supérieure à 99%. Dans le cas contraire, le lien de parenté ne peut être établi entre les deux personnes.

Ce que dit la loi française sur les tests de paternité

En France, les tests de paternité sont très encadrés. Ils ne peuvent être effectués autrement, sinon, les personnes concernées sont passibles d’amende de 15 000€ et d’un an d’emprisonnement. Seul le juge peut demander à faire un test et désigner un laboratoire agréé. Avant de faire un test de paternité, le présumé père doit être consentant, sauf qu’il peut toujours refuser. Par contre, le juge pourra considérer son refus comme un aveu de paternité.

Quand faire un test de paternité ?

La demande d’un test de paternité peut être faite dans plusieurs cas de figure :

  • Dans le cadre de la recherche de paternité, pour tout enfant que le père refuse de reconnaître
  • Pour contester la paternité
  • Dans le cadre d’une action de succession ou d’immigration
  • Dans le cas où des frères et sœurs veulent confirmer qu’ils sont affiliés biologiquement après être longtemps séparés
  • Pour prouver la paternité avant la naissance de l’enfant (test de paternité prénatal)

Dans tous les cas, il faut comprendre que les résultats du test peuvent avoir des conséquences sur la vie de ces personnes. Ils peuvent engendrer une pension alimentaire ou bien modifier les décisions sur les questions d’héritage. Les tests de paternité sont donc très délicats, et c’est une des raisons pour lesquelles seuls quelques laboratoires en France peuvent les réaliser.

Quelles sont les méthodes pour faire un test de paternité ?

Les tests de paternité peuvent se faire de deux façons : en prélevant et en comparant les sangs ou en comparant les gènes (test ADN), qui se fait en général grâce à une comparaison des échantillons de salive. Pour un test ADN, le but est de retrouver des caractéristiques communes entre l’empreinte génétique de l’enfant et du père.

Faire un test de paternité sur internet

Test de paternitéBeaucoup de gens choisissent de faire les tests de paternité sur internet où la procédure est plus simplifiée. Pour quelques centaines d’euros, vous pouvez obtenir les résultats en une semaine. Le laboratoire vous envoie un kit de prélèvement d’échantillon avec un formulaire de consentement à remplir et à signer par le père. En suivant les indications, vous faites vous-même le prélèvement et renvoyez le tout à l’adresse déjà inscrite sur l’enveloppe.

Beaucoup de laboratoires sont sérieux comme https://www.europaternite.fr et les résultats obtenus sont fiables. En revanche, certains le sont moins, mais il est difficile de choisir parmi tous les laboratoires en ligne. Dans tous les cas, sachez que ces tests n’ont aucune valeur juridique en France et que la démarche est interdite. L’autre solution est de se rendre directement à l’étranger, mais là encore les résultats ne seront pas reconnus sur le sol français. Toutefois, ils peuvent effacer les doutes des personnes concernées.

Related posts

La vitamine D est primordiale pour bien grandir, mais pas que…

Journal

Quatres bienfaits des huiles essentielles

Journal

Tout savoir sur le défibrillateur

Journal

Leave a Comment