Image default
Se soigner

Sensibilisation aux premiers gestes : savez-vous vous servir d’un défibrillateur ?

Face à une personne en situation de défaillance cardiaque, il faut savoir agir vite. Le massage cardiaque est bien souvent insuffisant pour redémarrer le cœur, lequel nécessite dans la plupart des cas l’usage d’un défibrillateur automatique. Mieux vaut donc savoir s’en servir.

Les fonctions d’un défibrillateur

Dans la plupart des cas, le cœur n’est pas en arrêt complet, mais en état de « fibrillation » : il bat à un rythme trop insuffisant pour lui permettre de pleinement assurer son rôle de pompe. Le massage cardiaque, enseigné lors des formations de premiers secours, permet au sauveteur de remplacer provisoirement le cœur en faisant circuler le sang à sa place. Cela permet de réduire le risque de séquelles encourues par la victime, notamment en assurant la bonne oxygénation du cerveau. Les compressions thoraciques doivent être associées à l’action du défibrillateur, dont le rôle est de rétablir une bonne cohérence cardiaque par le biais de chocs électriques.

Le défibrillateur automatisé externe

Il existe plusieurs types de défibrillateurs. Bien différent de ceux utilisés par les professionnels dans les hôpitaux, le défibrillateur automatisé externe (DAE) a été conçu à l’usage du grand public, grâce notamment à un fonctionnement simplifié. Les DAE sont mis à disposition dans l’ensemble des lieux publics. On apprend à les utiliser pendant les formations aux premiers secours, afin que des sauveteurs formés puissent intervenir le plus vite possible, sans avoir à attendre l’arrivée des secours.

Le DAE se compose d’un boîtier et de deux électrodes à placer sur le torse de la victime. Il délivre des chocs électriques pour faire redémarrer le cœur, et s’utilise en parallèle au massage cardiaque, appliqué par le sauveteur. En plus de délivrer des chocs, le DAE analyse le rythme cardiaque de la victime et donne des instructions au sauveteur, notamment pour indiquer quand il est nécessaire de délivrer un choc et quand le sauveteur doit reprendre le massage cardiaque.

L’importance d’une formation de secourisme

Même si le DAE est simple d’utilisation, il n’en est pas moins essentiel de se former auprès de spécialistes pour savoir s’en servir en toute sécurité, aussi bien pour la victime que le sauveteur lui-même. De même, l’usage seul d’un DAE ne suffit pas à mettre la victime hors de danger. Même si le rythme cardiaque est revenu à la normale, il est parfois nécessaire de prodiguer à la victime différents soins en attendant l’arrivée des secours. La France mène une campagne active afin de former toujours plus de personnes aux gestes de premiers secours. Ces formations sont ouvertes aux adultes comme aux enfants dès dix ans. Les participants sont familiarisés, entre autres, à l’usage du DAE.

Du matériel d’une qualité irréprochable

Il va sans dire que les défibrillateurs eux-mêmes doivent être parfaitement fonctionnels afin de remplir leur rôle et d’accompagner efficacement le sauveteur. Avant de mettre un DAE à disposition du public, il faut donc le choisir en respectant non seulement des critères qualitatifs, mais également les conditions d’usage du défibrillateur (qui ne seront pas les mêmes si l’appareil est placé dans une école ou bien dans des bureaux). On trouve de nombreuses entreprises sur le marché du matériel à usage médical proposant leurs produits aux particuliers comme aux institutions publiques.

l’entreprise Défibrillateur Center à Clermont-Ferrand a, par exemple, mené une étude approfondie auprès de secouristes professionnels afin de choisir leurs fabricants selon des critères spécifiques. Bien évidemment, les constructeurs sont tenus de bénéficier d’une expériences conséquentes dans le domaine de la cardiologie.

Related posts

Huile végétale pour cheveux, trois bonnes raisons de l’adopter

Journal

Quelques conseils pour traiter les migraines persistantes

Tamby

Soin cheveux : quels sont les critères pour bien choisir son shampooing ?

Tamby